38 Avenue Louis Bougo - 56410 ETEL  02 97 55 30 66  Lycée :  Vie scolaire :

Il est encore temps pour vous inscrire
au LPMA d'Étel

Contactez-nous au02 97 55 55 46

Le capitaine de la marine marchande

Le capitaine de la marine marchande

SON RÔLE

À bord d'un navire, les officiers (capitaine, lieutenant, second, chef mécanicien), qui constituent l'état-major, exercent des fonctions d'encadrement, tant sur le pont qu'en salle des machines. En qualité de chefs de l'expédition, ils sont responsables de la conduite et de la sécurité du navire.

En mer, ils assurent la conduite du navire. Au port, ils participent aux opérations commerciales et veillent à la sécurité du bateau. Le plus haut gradé est un capitaine ou un commandant qui peut être aidé dans ses tâches par le second capitaine, ou second. Celui-ci le remplace en cas de nécessité. Il l'aide dans les tâches liées à la surveillance du bâtiment, au chargement et à l'arrimage de la cargaison, et organise le travail du « personnel pont ».

QUALITÉS REQUISES

Forts en maths, à l'aise en anglais, les officiers connaissent les règles de navigation et de sécurité, la mécanique et les problèmes de propulsion. Ils maîtrisent la radiocommunication. Comme tous les marins, l'officier doit jouir d'une excellente santé et montrer une grande disponibilité. Technicien et gestionnaire, il allie rigueur, autonomie et réactivité. L'exercice du commandement réclame en outre des qualités de leader : diplomatie, polyvalence et sens de la communication.
Pour naviguer, il faut satisfaire aux normes d'aptitudes définies par arrêté ministériel. Elles vont de l'acuité visuelle et auditive au bon état du squelette, sans oublier un parfait équilibre mental. L'officier de la marine marchande doit supporter l'éloignement, le travail par roulement et la vie en collectivité

DES FORMATIONS DE DIFFÉRENTS NIVEAUX

La taille des navires commandés, définie par la jauge exprimée en unité de mesure internationale standard, dépend du brevet de capitaine.
Il existe quatre brevets correspondant chacun à une taille maximale du navire :

  • Le brevet de capitaine 200 permet de commander les navires de jauge inférieure à 200 ;
  • Le brevet de capitaine 500 permet de commander les navires de jauge inférieure à 500 ;
  • Le brevet de capitaine 3 000 permet de commander les navires de jauge inférieure à 3 000 ;
  • Le brevet de capitaine (dit "illimité") permet de commander les navires de jauge supérieure à 3 000, sans limite de taille.

Tous ces brevets sont accessibles au terme d'un temps de navigation effectué à l'issue de la formation correspondante.
Ces formations sont accessibles suivant plusieurs voies :

  • Par la filière professionnelle pont en formation continue ;
  • Par la formation initiale maritime (BEPM de marin du commerce, bac pro Conduite et gestion des entreprises maritimes) prolongée ensuite par la filière professionnelle ;
  • Par la formation d'officier chef de quart passerelle (OCQP) auquel on accède sur concours après le baccalauréat et qui permet d'accéder ensuite à la formation de capitaine ;
  • Par la formation polyvalente d'officier de 1ère classe de la marine marchande, à laquelle on accède après le baccalauréat par un concours de niveau bac scientifique.

Certaines conditions, comme l'âge, le niveau d'études et l'aptitude physique, sont obligatoires pour accéder aux formations de marin. Les mêmes formations permettent de naviguer sur des grands yachts de plaisance professionnelle ou de créer sa propre entreprise de transport de passagers (vedettes à passagers, « charters », tourisme littoral, etc.)

LE SALAIRE

Le salaire d’un débutant de 2 800 à 3 800 euros par mois pour un lieutenant et de 4 500 à 7 000 euros par mois pour un commandant

LES PERSPECTIVES DE CARRIÈRE

Au terme d'une carrière de capitaine, le reclassement à terre est facilité par les compétences acquises dans les domaines maritimes et techniques, ainsi que dans l'exercice des responsabilités et le management des hommes. L'expérience des anciens officiers navigants est en effet très appréciée dans de nombreux secteurs d'activités :

  • Services techniques ou commerciaux des compagnies de navigation ;
  • Activités para-maritimes ;
  • Nombreux secteurs de l’industrie et du commerce (expertise maritime…) ;
  • Enseignement professionnel maritime ;
  • Administration des Affaires maritimes.

L’équipage est composé d'officiers et de personnels d’appui (ou d’exécution).

Même si l’effectif varie selon le type et la taille du navire, l'équipage d'un bateau est toujours structuré de façon identique :
  • Les personnels d’appui, souvent spécialisés (matelots, électriciens, pompistes, ouvriers-mécaniciens, maîtres d’équipage, cuisiniers, etc.) procèdent aux manœuvres (service du « pont ») et à l’entretien des machines et du navire (service de la « machine ») ;
  • Les officiers (capitaine, chef mécanicien, seconds, lieutenants, etc.) dirigent et encadrent les personnels du « pont » et de la « machine ».
 

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google NotAllowedScript6331ae013cf67Maps, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.