38 Avenue Louis Bougo - 56410 ETEL  02 97 55 30 66  Lycée :  Vie scolaire :

Il est encore temps pour vous inscrire
au LPMA d'Étel

Contactez-nous au02 97 55 55 46

La Marine Marchande

La mer est une voie de transport importante pour les passagers et pour les marchandises. Le trafic maritime achemine 80 % du fret international. Les compagnies maritimes françaises représentent 110 entreprises, 16 000 emplois de personnels navigants ou sédentaires. Elles sont présentes dans tous les secteurs d’activité : transport de marchandises et de passagers, recherche océanographique et sismique, pose et maintenance de câbles sous-marins, ingénierie sous-marine, forage, avitaillement des plates-formes offshore, pilotage, remorquage, assistance en haute mer…
Au total, l’ensemble de la filière maritime et portuaire représente plus de 442 000 emplois. Le transport maritime mondial connaît depuis quelques années une pénurie croissante d’officiers et de personnels navigants qualifiés. D’après des études réalisées en 2010, il manque à travers monde, environ 40 000 officiers pour travailler à bord des navires, dont quelques centaines pour le seul Hexagone.

Le capitaine de la marine marchande

À bord d'un navire, les officiers (capitaine, lieutenant, second, chef mécanicien), qui constituent l'état-major, exercent des fonctions d'encadrement, tant sur le pont qu'en salle des machines. En qualité de chefs de l'expédition, ils sont responsables de la conduite et de la sécurité du navire. En mer, ils assurent la conduite du navire. Au port, ils participent aux opérations commerciales et veillent à la sécurité du bateau. Le plus haut gradé est un capitaine ou un commandant qui peut être aidé dans ses tâches par le second capitaine, ou second. Celui-ci le remplace en cas de nécessité. Il l'aide dans les tâches liées à la surveillance du bâtiment, au chargement et à l'arrimage de la cargaison, et organise le travail du « personnel pont ».

Le chef mécanicien dirige le service machine. En pleine mer, le navire fonctionne en autonomie : à bord, il est responsable du bon fonctionnement de tous les appareils. Toutes les opérations d’entretien, de maintenance et de réparation des installations du navire se font sous sa direction. En cas de problème technique, le chef mécanicien doit veiller à assurer les fonctions vitales pour la sécurité de la navigation et l'exploitation du navire comme pour le suivi des opérations commerciales. Le chef mécanicien est donc un élément essentiel de la sécurité du navire, de l'équipage et de la cargaison.

Le second mécanicien

Le second mécanicien est l'adjoint direct du chef mécanicien et dirige le personnel machine. Il veille à la propulsion du navire, à la production d’énergie électrique, à la climatisation, aux réparations, à la maintenance et à l’entretien des appareils électriques, au recyclage et à la distribution d’eau, ainsi qu'à la gestion des résidus. Il est chargé du suivi des échéanciers, de la conduite des inventaires et des historiques du moteur principal et des circuits associés, du compresseur, des automatismes, des pompes à cargaison et de la centrale hydraulique. Il tient à jour le journal machine. En pleine mer, le navire, véritable usine flottante, fonctionne en complète autonomie. En cas de problème technique, que ce soit en mer ou lors des manœuvres portuaires, le second mécanicien est là pour assurer en toutes circonstances la capacité propulsive du navire.

Placé sous l'autorité du chef mécanicien, le chef de quart machine s'occupe des machines, appareils et équipements du navire. Le chef de quart encadre les personnels du service machine : matelots, mécaniciens, électriciens. Il est responsable de l'entretien et de la réparation des machines et des systèmes auxiliaires. Il veille à la production d'électricité pour assurer la sécurité de la navigation en mer ou lors des manœuvres portuaires, afin de garantir la poursuite des opérations commerciales. Il assiste le second mécanicien.

Premier niveau de qualification dans la profession de marin, la fonction de matelot est polyvalente : elle s'exerce aussi bien au pont (conduite du navire) qu'à la machine. Le matelot exerce, sous l’autorité d’un lieutenant ou d’un agent de maîtrise, des fonctions polyvalentes de conduite et d’entretien du navire. Il fait la veille à la passerelle par période de 4 heures sous les ordres de l'officier de quart ou bien à la machine comme ouvrier graisseur ou nettoyeur. Il participe aux manœuvres. Il peut également aider dans des tâches d’agent du service général (cuisine, bar, restaurant).

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google NotAllowedScript6331ab108f1d4Maps, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.